CHALLENGE START UP : TOTAL NIGER

Kader LAMINE, Projet E3D (Environnement et Développement Durable Dioundiou)

Arbre originaire d’Inde, le neem ou margousier produit une graine aux vertus antiparasitaires, grâce à sa concentration en azadirachtine. Environnement et Développement Durable Dioundiou propose une gamme d’anti-moustique, d’insecticides et d’engrais à base de graines bio de Neem. La start-up dispose également d’un éventail de prestations de désinfection.

Le prix des pesticides et engrais importés encourage la fabrication artisanale de produits non homologués. Vendus sans contrôle sanitaire et manipulés sans protection, ils sont à l’origine de troubles graves de la santé et de pollution des sols et des nappes phréatiques. E3D a entamé une démarche de certification auprès de l'Agence Nationale de Vérification de Conformité aux Normes (AVCN).

Seule entreprise exploitant la graine de margousier au Niger, E3D produit annuellement 37 500 savons à 0,75 $ l’unité et 360 L de pesticide à 6,80 $/L, ce qui ne permet pas de satisfaire la demande locale. Par ailleurs, la récente sollicitation d’un distributeur nigérian pour une commande ferme de 500 000 savons illustre le potentiel à l’export.

Daouda HAMADOU, Projet Novatech Application Mobile Guida

Compte tenue de la forte urbanisation des villes du Niger, la population fait face à des difficultés pour se loger en location, avec notamment des pertes de temps et d’argent. Pour y palier, Novatech propose l’applicationMobile Guida. Elle facilite la recherche de maisons à louer grâce à un système d’alerte par sms et email dès qu'une maison est disponible, et avec des photos des logements et services sociaux des environs. L’application vise les agences immobilières, propriétaires de maisons, annonceurs, et particuliers.

Mounkaila Kindo BOUBACAR, Projet CPCFM (Centre de Production de Commercialisation et de Formation en Maraichage)

Le Niger est un des pays où le secteur agricole contribue à hauteur de 40 % au PIB, d’importantes ressources ont été investies de l’indépendance à nos jours. Or, les déficits des productions vivrières persistent et conduit la population à l’insécurité alimentaire d’année en année. Disposant d’importantes potentialités en terre irrigable et de ressources en eau au Niger, CPCFM propose de combler les déficits céréaliers, d’améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle, ainsi que la réduction de la pauvreté par la création d’emplois. L’objectif est de créer une entreprise stable génératrice de revenus pour contribuer à l’atteinte de la sécurité alimentaire et nutritionnelle de la population en fournissant régulièrement sur toute l’année des produits maraichers.

Compartir este desafío

Reglas del desafío